Apprendre avec nous

Qu'est-ce que l'atome de Rydberg ?

Un atome de Rydberg est un atome excité avec un ou plusieurs électrons ayant un nombre quantique principal très élevé.(Wikipedia)

Qu'est-ce que le rubidium ?

C'est un métal très mou. Son symbole chimique est Rb et son numéro atomique est 37. Le rubidium est facile à se procurer, son prix est abordable et ses propriétés sont adaptées à la manipulation des lasers.

Qu'est-ce que l'ère NISQ ?

L'échelle quantique intermédiaire bruyante est l'ère de l'informatique quantique, où des dispositifs de 50 à 1 000 qubits permettent d'explorer la frontière de l'intrication, au-delà de ce que les ordinateurs classiques peuvent faire.

Qu'est-ce que le traitement quantique des atomes neutres ?

Afin de construire un processeur quantique viable, une grande variété de plates-formes physiques sont actuellement à l'étude. Parmi elles, les réseaux d'atomes neutres simples manipulés par des faisceaux lumineux apparaissent comme une technologie très puissante et évolutive pour manipuler des registres quantiques comportant jusqu'à quelques milliers de qubits. Dans ces processeurs quantiques, chaque qubit est codé dans deux états électroniques d'un atome. La nature fait que tous les qubits sont strictement identiques lorsqu'ils sont pris indépendamment, contrairement aux atomes artificiels tels que les circuits supraconducteurs ou les qubits de spin en silicium qui doivent être fabriqués avec le moins d'hétérogénéité possible. Cette caractéristique constitue un avantage remarquable pour les processeurs quantiques à atomes neutres, car elle permet d'obtenir de faibles taux d'erreur pendant le calcul. Les dispositifs atomiques présentent d'autres avantages évidents par rapport à d'autres plateformes, tels qu'une grande connectivité et la possibilité de réaliser nativement des portes à qubits multiples.

Qu'est-ce que l'informatique quantique numérique ?

Les algorithmes sont exécutés en mettant en œuvre des séquences d'opérations discrètes, communément appelées portes quantiques. Dans l'approche numérique, les algorithmes quantiques sont décomposés en une succession de portes quantiques, à partir d'un ensemble d'opérations prédéfinies et calibrées. Les ordinateurs numériques sont universels, mais sujets aux erreurs. Ainsi, même les grands ordinateurs quantiques numériques (à plusieurs qubits) ont des capacités très limitées à ce jour.

Qu'est-ce que l'informatique quantique analogique ?

Dans le cas analogique, l'ordinateur quantique évolue vers une réponse de manière continue, à l'inverse des itérations en mode numérique. Les qubits sont des objets analogiques jusqu'au moment où ils sont mesurés et deviennent numériques. Cela signifie que les ordinateurs quantiques, même numériques, seront toujours quelque peu analogiques. Le mode analogique est un peu moins polyvalent que le mode numérique, mais il est également moins sensible aux erreurs (bruit) et apportera donc un avantage quantique aux applications industrielles.

Qu'est-ce que l'avantage quantique ?

L'ère où les ordinateurs quantiques seraient plus performants que les ordinateurs classiques, du point de vue du calcul et de l'efficacité.

Qu'est-ce qu'un qubit ?

Contrairement aux bits classiques, qui transportent l'information sous la forme d'un 0 ou d'un 1 numérique, un bit quantique encode l'information sur un ensemble de systèmes quantiques à deux niveaux.